la Blessure Narcissique

C’est un article de Catherine Gestas, intitulé « Narcissisme et créativité des signes fixes » et publié dans les Cahiers d’Univers-Site (cf. LiensAstro – Cahier n° 32), qui m’a ouvert les yeux sur MA blessure.

Sur la Valse à Mille Temps, ce thème peut être mis en relation avec les pages suivantes : SignesFixes – axe TaureauScorpion – axe LionVerseau – AsteRoides – LuneNoire


Extraits :

Que nous dit le mythe de Narcisse ? Que les besoins du corps non intégrés, non reconnus, empêchent toute évolution. (…) Narcisse illustre une figure exemplaire de la souffrance, celle de ces sujets qui viennent interroger notre capacité à leur offrir un autre miroir que ce trou d’eau dans lequel ils se noient. (…) Dès sa naissance, la nymphe Lyriope [la mère de Narcisse] développe une grande ambivalence à l’égard de son fils. Narcisse est en fait un enfant sans mère or la mère est l’assise sécurisante, l’assise des fondements narcissiques. Avant de se voir dans le miroir de l’eau, Narcisse ne s’est pas vu dans les yeux de sa mère, il n’a pas eu la certitude d’aimer et d’être aimé, il ne peut rencontrer le miroir extérieur sans danger.

Narcisse a été déconnecté très tôt du corps de sa mère, alors que celui-ci était vécu comme le prolongement de son corps. C’est cette blessure que les narcissiques essaient de colmater pour recréer leur intégrité. (…) La nymphe Echo est condamnée par JuNon à répéter que ce que l’on dit sans rien exprimer d’elle. Avant que le regard et le sourire de la mère ne renvoient à l’enfant une image de lui qui soit visuellement perceptible, il intériorise le bain mélodique de la voix de sa mère, qui est le premier miroir sonore mis à sa disposition. Le miroir sonore est pour Narcisse pathologique, il ne lui renvoie que sa détresse en écho. Le bain sonore, le miroir sonore n’est structurant que pour le moi, qu’à condition que la mère y exprime quelque chose d’elle et non l’écho mortifère. (cf. AsteroidesDivers)

(…)


Sur le narcissisme, voir aussi les travaux de Philippe Granger sur la LuneNoire (LiVre 57).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *