le Cycle

La notion de cycle constitue en AstroLogie humaniste le cadre de base, car tout ce qui existe passe par le cycle. Ce cadre est un processus prévisible, ce qui n’est pas le cas du contenu du cycle.

Deux types de cycle en Astrologie humaniste : le cycle de position (transit d’une planète par rapport à sa position natale) et le cycle de relation (le cycle entre deux planètes sur le modèle du cycle soli-lunaire). A l’instar du cycle soli-lunaire, la planète lente est émettrice d’énergie et la planète rapide est distributrice de cette énergie.

La notion de cycle implique un début et une fin.


 

Le cycle de position > cycle générique et individuel

  • Le cycle générique d’une planète est celui qui est commun à tous les humains et qui mesure la position d’une planète par rapport à elle-même : par exemple le cycle de SatuRne par rapport à lui-même ou celui d’UraNus par rapport à lui-même.
  • En AstroHumaniste, lorsqu’on parle de cycle individuel, il s’agit du cycle d’une planète en transit sur le thème avec comme point de départ de ce cycle la ConJonction de la planète avec l’Ascendant > cf LiVre 1

 

Le cycle de relation

Dès que l’on prend deux planètes, n’importe lesquelles, on peut aussi étudier leur cycle de relation. Le cycle commence à une ConJonction et se termine à la conjonction suivante. Pendant le cycle, c’est la planète la plus rapide des deux qui s’éloigne de la plus lente, jusqu’à l’OppoSition, puis la rapide se rapproche à nouveau de la plus lente de l’opposition à la conjonction suivante.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *